Une journée plus longue que l’année…sur Vénus et c’est chaud, c’est chaud, c’est chaud…

La planète Vénus

Le jour de Vénus est plus long que son année… Voyons un peu les caractéristiques de la petite sœur de la Terre mais pas sa jumelle…

La planète Vénus est la deuxième planète en partant du Soleil. Entre Mercure et la Terre. Même si Vénus a certains points communs avec la Terre, les deux astres sont très différents.

Vénus ressemble beaucoup à la Terre sur le plan de la taille et de la composition chimique de l’atmosphère. Malgré son nom de déesse de l’amour, Vénus est en fait un enfer brulant ou la température moyenne est de 460°C à cause du fait que Vénus subit un terrible effet de serre à cause de la composition majoritaire de son atmosphère en gaz carbonique.

Vénus est chez les Grecs la déesse de l’amour et de la beauté. Comme Vénus était la planète la plus brillante des planètes connues à l’époque, les anciens Astronomes la prénommèrent Vénus.

  • Vénus tourne dans le sens rétrograde en plus de jours qu’il ne lui en faut pour tourner autour du Soleil (voir chiffres). Les astronomes pensent que ce pourrait être un astéroïde très massif qui l’aurait percuté et fait changer de sens de rotation.
  • Comme Mercure, Vénus ne possède aucun satellite.
  • La pression atmosphérique de Vénus est équivalente à la pression qu’il y aurait si on était sous l’eau à 1000 m de profondeur soit 94 bars !
  • Vénus possède une des plus grosses montagnes du Système Solaire : le mont Maxwell qui culmine à 11 000 m.
  • L’atmosphère de Vénus est des milliers de fois plus dense que celle de la Terre mais celle-ci est presque immobile. Lors des tempêtes, les vents n’excèdent pas les 10 km/h.
  • Vénus est un des objets les plus brillants du ciel car les nuages de celle-ci réfléchissent presque entièrement la lumière du Soleil.

Vénus est une des 4 planètes telluriques du système Solaire. Selon les astronomes, Vénus aurait pu lors de ces débuts ressembler à la Terre et même posséder de l’eau à l’état liquide ! Néanmoins, sur Vénus, les océans auraient été beaucoup plus petits et le gaz carbonique n’aurait pas pu être complètement absorbé comme sur Terre. Cette différence pris de l’ampleur au fil des millions d’années qui s’écoulèrent pour donner lieu au résultat que nous connaissons.

Vénus est constamment entourée de nuages de gaz ce qui rend impossible son étude dans le visible. Il fallut utiliser des rayons X pour passer au travers.

Vénus en chiffres :

Distance moyenne au Soleil : 108 000 000 de km (0,72 fois celui de la Terre)
Rayon : 6051,8 (0,95 celui de la Terre)
Volume : 0,88 fois celui de la Terre
Masse : 4871 milliards de milliards de tonnes (0,82 fois le Terre)
Densité : 5,24 g/cm3
Superficie : 0,902lq fois celle de la Terre
Gravité : 8,87 m/s2 (45 kg sur Terre -> 41 kg sur Vénus)
Période de rotation (journée): 243 jours
Periode de révolution (année): 224,7 jours
Température de surface : 460°C
Composition de l’atmosphère : gaz carbonique : 96%, azote : 3%, acide sulfurique, vapeur d’eau, gaz rares 1%.

Missions spatiales :

  • Mariner 2 ( lancement le 27 aout 1962) est la première mission de vol vers Vénus avec succès. La sonde la survola à 34 462 km et recueilli des informations sur l’atmosphère et de la surface de la planète.
  • Venera 7 (lancement le 17 aout 1970) fut la première sonde spatiale à atterrir sur le sol vénusien. Elle fut construite pour conditions extrêmes qui lui permettrait de résister sur Vénus contrairement à ces prédécesseurs.
  • Galileo (lancement le 18 octobre 1988)
  • Cassini (lancement le 15 octobre 1997)
  • Venus Express (lancement en novembre 2005)
venus article richatd
Source : Inconnu

Malgré sa jolie apparence, Vénus est un enfer invivable où l’on n’a eu beaucoup de mal à faire atterrir une sonde. Venus resta longtemps inconnue à cause des nuages qui l’entourent.

En savoir plus >>>


IMAGE À LA UNE : VENUS EXPRESS | ÉCRIT PAR RICHARD MARTIN | NOUS SIGNALER UNE ERREUR D’ORTHOGRAPHE OU AUTRE

Révolution ou Rotation…

Quelque chose ne tourne pas rond dans vos définitions et votre compréhension du mouvement des planètes. Voyons un peu…

Vous savez probablement, sinon je vous l’annonce, que la Terre tourne autour d’elle même et de plus elle tourne aussi autour du Soleil.

Période de rotation : La période de rotation d’une planète est le temps qu’elle prend à tourner sur elle-même. Par exemple, la Terre tourne sur elle-même en près de 24 heures. Ceci représente aussi la durée du jour (23 heures et 56 minutes et 4,3 secondes).

Période de révolution : La période de révolution d’une planète représente la durée qu’une planète prend pour faire une « révolution » complète autour du Soleil. On l’appelle aussi mouvement de translation. Notre planète, la Terre, a une période de révolution de 365 jours et 6 heures et 9,767 minutes. C’est ce qui fait que nous disons que notre année est de 365 jours et que de temps en temps, au quatre ans, nous avons une année bissextile…

Normalement la durée de l’année est plus grande que la durée du jour. Mais il y a une exception dans notre système solaire. La planète Vénus. Il faut 243 jours terrestres pour que Vénus effectue une rotation sur elle-même mais seulement 224,7 jours terrestres pour que la planète tourne autour du soleil. C’est bizarre, mais c’est la réalité. Les Vénusiens vivent « s’ils existent 🙂  » plus d’années que de jours.

Pour conclure, si nous étions sur la Lune, nous aurions une période de rotation autour de nous même autour de 29 jours et la période de révolution de la Lune autour de la Terre est aussi de près de 29 jours. C’est ce qui fait que nous voyons toujours le même côté de la Lune et qu’il y a une face cachée vue de la Terre.

Le système solaire se déplace dans notre galaxie (la Voie-Lactée) et notre galaxie se déplace dans l’amas local de galaxies et tout ça se déplace dans l’univers qui est en expansion. Si vous vous mettez à sauter et à tourner en plus, vous pourrez dire que vous avez le tournis et avec raison et surtout après avoir imaginé tous les mouvements décrits dans cet article.

Maintenant, assoyez-vous…   🙂


Image à la une : Photofunky | Écrit par Richard Martin | Nous signaler une erreur d’orthographe ou autre

Vénus et Mercure ont des phases comme la Lune

La Lune autour de la Terre nous présente chaque mois différente phases, les phases lunaires. Le premier quartier ou le dernier. La pleine Lune ou la nouvelle Lune. Les croissants ou ce qu’on appelle la Lune gibbeuse quand elle est au ¾ pleine.

C’est la disposition dans l’espace du trio Soleil-Terre-Lune qui nous permet de voir la réflexion des rayons du Soleil sur la Lune de différentes façons (phases) dans le temps et chaque mois.

C’est un peu la même chose pour les phases des planètes Vénus et Mercure. Ce sont des planètes intérieures, c’est à dire plus près du Soleil que la Terre. C’est la condition pour pouvoir visualiser les phases de ces planètes.

Sur l’image précédente, nous voyons très bien la Terre en bas, plus éloignée du Soleil que Vénus. Selon la position de Vénus (ce serait pareil pour Mercure), le Soleil éclaire la planète et les rayons réfléchies sur sa surface nous permettent d’en voir une partie plus ou moins grande selon la phase du moment., selon la position des trois corps célestes Soleil-Vénus-Terre (ou Soleil-Mercure-Terre).

En regardant l’image, vous comprendrez aussi que contrairement à notre Lune autour de la Terre, ce n’est pas la « pleine Vénus » qui sera la phase la plus brillante. Lors de pleine Vénus, cette planète est plus éloignée de la Terre donc elle est vraiment plus petite et de ce fait il y a moins de lumière qui nous est réfléchie. La quantité de lumière lors d’un croissant Vénusien est plus grande à cause de la proximité de Vénus plus près de la Terre à ce moment donc plus grosse. Cela fait une bonne différence lorsque nous observons Vénus (ou Mercure) de la Terre.

Les planètes Vénus et Mercure sont observables à l’œil nu de la Terre. Mercure est plus difficile à repérer par contre. Elle sera plus facile à trouver avec une paire de jumelle. Faite attention au Soleil qui sera proche de Mercure car regarder le Soleil avec une paire de jumelle sera fatale pour vos yeux.

Si vous avez un télescope, l’observation de Mercure et Vénus vous permettra de voir les phases en question. Elles sont assez faciles à observer avec un faible grossissement ou plus.

Il ne vous reste qu’à tenter l’expérience…  Bonne observation !


Image à la une : Richard Martin | Écrit par Richard Martin | Nous signaler une erreur d’orthographe ou autre