Devenir astronome amateur

L’observation du ciel est la clé pour devenir un astronome amateur. Mais il faut savoir y aller étape par étape pour ne pas se décourager. La première de ces étapes est d’apprendre les constellations de bases pour savoir se repérer.

Relativisons un peu (Dilatation du temps)

Quand Albert Einstein a découvert la loi de la relativité restreinte E=mc2, il a révolutionné la physique moderne. Il a découvert que plus nous allons rapidement, plus le temps qui s’écoule est différent de celui d’un autre observateur.

La Lune joue-t-elle vraiment à la cachette

La face cachée de la Lune est l’hémisphère (un côté) de la Lune qui est en permanence tournée dos à la Terre, l’autre côté étant nommé face visible de la Lune.

Révolution ou Rotation…

Quelque chose ne tourne pas rond dans vos définitions et votre compréhension du mouvement des planètes. Voyons un peu…

Vénus et Mercure ont des phases comme la Lune

C’est un peu la même chose pour les phases des planètes Vénus et Mercure. Ce sont des planètes intérieures, c’est à dire plus près du Soleil que la Terre. C’est la condition pour pouvoir visualiser les phases de ces planètes.

Les Perséides, c’est quoi?

Les particules qui entrent dans l’atmosphère terrestre sont chauffées par la frottement dans l’air à 3000 degrés Celsius et elles se désintègrent rapidement en laissant des petites traînées très éphémères. En faisant une ligne droite avec toutes ces traînés, elles semblent avoir un point (radiant) qui converge dans la constellation de Persée source de l’appellation Perséides.

Les catalogues d’objets célestes

Les catalogues d’objets du ciel profond Ils répertorient des objets célestes non stellaires. On y trouve des amas ouverts ou globulaires, des nébuleuses et des galaxies. L’immense majorité des objets de ces catalogues sont invisibles à l’œil nu. Ce sont de véritables références pour les astronomes amateurs, que ce soit pour l’observation visuelle, ou pour…

Le météoroïde qui voulait devenir un météorite…

Un météoroïde est un corps céleste plus petit qu’un astéroïde. Normalement sa masse est de moins que 100 000 000 kg (100 000 tonnes ou 220,5 millions de livres). Son diamètre est aussi inférieur à 1 mètre (3,2 pieds). Il voyage à plus de 85 km (53 miles) d’altitude. C’est un objet qui peut provenir d’astéroïdes ou de comètes. Le météoroïde voyage dans l’espace et parfois il peut y en avoir un qui rencontre une planète comme la Terre. (Cliquer sur le titre pour la suite)

Un flash qui n’était qu’un flash

Les satellites Iridium (66 des 77 encore en fonction) vont s’éteindre d’ici 18 mois selon l’échéancier des futurs lancements des satellites qui les remplaceront. (Cliquez sur le titre pour lire l’article au complet)