Devenir astronome amateur

L’observation du ciel est la clé pour devenir un astronome amateur. Mais il faut savoir y aller étape par étape pour ne pas se décourager. La première de ces étapes est d’apprendre les constellations de bases pour savoir se repérer. Vous pouvez utiliser un cherche-étoile comme celui disponible sur : http://www.cherche-etoiles.ca/ ou utiliser un logiciel comme Stellarium téléchargeable gratuitement sur : http://stellarium.org/ .

LOGICIEL STELLARIUM

Ensuite, vous pourrez aller dehors et si possible à la campagne loin des sources de pollution lumineuse pour commencer votre repérage des constellations. À ce moment même, lors de votre premier repérage, vous risquez d’être pris pour la vie avec la maladie de « l’astronome amateur ». Vous ne pourrez plus regarder le ciel comme avant. Vous voudrez aller plus loin dans vos observations.

L’étape suivante sera de vous procurer un instrument pour observer plus d’objets célestes de types différents. Vous pourriez commencer avec une paire de jumelles.

Résultats de recherche d'images pour « jumelle skymaster 12X60 »

Avec des jumelles, vous pouvez observer quelques étoiles doubles, des cratères et montagnes sur la Lune, vous pouvez découvrir quelques amas d’étoiles ouverts et globulaires, quelques nébuleuses et galaxies. Il est certain que ce sera surtout de petites taches floues, mais vous les aurez repérées dans les constellations et vous aurez des points de repère pour les prochaines fois ou vous voudrez les retrouver. Vous pourrez aussi observer quelques détails si vous observez certaines planètes selon la grosseur de vos jumelles. Avec des jumelles 20X100, on peut voir les anneaux de Saturne. Cette paire de jumelles grossit 20 fois avec des objectifs de 100mm. Une paire de jumelles de 10X50 grossit 10 fois avec des objectifs de 50mm. Cette dernière permettrait tout de même de voir les satellites que Galilé a observés avec son petit télescope, les 4 satellites galiléens. Des jumelles, ce sont vraiment des instruments toujours appréciés par les astronomes amateurs.

La prochaine étape sera peut-être de vous procurer ou d’emprunter un télescope ou une lunette. L’objectif d’une lunette étant une lentille, elle est habituellement plus dispendieuse qu’un télescope qui a un miroir comme objectif.

Résultats de recherche d'images pour « lunette vs télescope »

Il est conseillé d’avoir un diamètre d’objectif d’au moins 6 pouces (150 mm) mais je vous conseille 8 pouces ou 10 pouces (200 mm ou 250 mm) car cela fait vraiment une différence quand nous observons des objets de faible intensité. Plus le diamètre est large, plus on capte de lumière. Ceci permet de pouvoir grossir les objets et de voir plus de détails. Plus le diamètre est large, plus c’est dispendieux. Donc il serait judicieux d’acheter un télescope et non une lunette. Il y a une grande différence de prix pour le même diamètre.

Certains penseront à faire de l’astrophotographie. Il vous faudra alors une bonne caméra et aussi un télescope avec un trépied équatorial équipé de moteur pour faire suivre la rotation de la Terre. Ce sera peut-être pour vous une étape éventuellement. Ce sera certainement passionnant.

Mais pour l’observation, vous n’êtes pas obligé d’avoir un trépied motorisé. Il y a des télescopes qui ont même un système informatisé pour vous aider à trouver les objets. Par exemple un intelliscope. Il a une manette qui vous indique comment déplacer le télescope vous même (sans moteur) pour trouver l’objet qui vous intéresse.

INTELLISCOPE

Résultats de recherche d'images pour « intelliscope »

Mais si vous avez bien appris votre ciel, vos constellations, vous serez un peu plus fier de vous si vous trouvez les objets vous-même et vous sauverez même du temps éventuellement. Le télescope vous permettant de tout faire par vous-même et qui est le moins dispendieux est certainement un Newton avec monture Dobson. Il peut avoir un tube qui s’étire comme celui de l’image suivante pour sauver de la place lors du transport.

Résultats de recherche d'images pour « dobson newton »

Avec ce type de télescope, vous aurez un plaisir fou à observer tous les types d’objets possibles sans la problématique de devoir aligner le télescope et de brancher le courant électrique ou batterie dessus. Le but sera d’observer seulement et il sera vraiment atteint. C’est personnellement mon instrument favori pour l’observation.

Il ne vous restera qu’à lire sur le sujet de l’astronomie, de continuer à vous fixer des objectifs sur les futurs objets célestes à observer et peut-être d’aller voir d’autres astronomes amateurs comme ceux de l’Abitibi-Témiscamingue qui ne demande qu’à partager leurs expériences avec vous. D’ailleurs, ça devrait être la première étape de toutes. Ils pourront vous suggérer des cibles selon votre ou vos instruments. Vous ne serez pas déçu…

Bonnes observations et bienvenue dans le monde de l’astronomie…

Richard Martin