Vénus et Mercure ont des phases comme la Lune

La Lune autour de la Terre nous présente chaque mois différente phases, les phases lunaires. Le premier quartier ou le dernier. La pleine Lune ou la nouvelle Lune. Les croissants ou ce qu’on appelle la Lune gibbeuse quand elle est au ¾ pleine.

C’est la disposition dans l’espace du trio Soleil-Terre-Lune qui nous permet de voir la réflexion des rayons du Soleil sur la Lune de différentes façons (phases) dans le temps et chaque mois.

C’est un peu la même chose pour les phases des planètes Vénus et Mercure. Ce sont des planètes intérieures, c’est à dire plus près du Soleil que la Terre. C’est la condition pour pouvoir visualiser les phases de ces planètes.

Sur l’image précédente, nous voyons très bien la Terre en bas, plus éloignée du Soleil que Vénus. Selon la position de Vénus (ce serait pareil pour Mercure), le Soleil éclaire la planète et les rayons réfléchies sur sa surface nous permettent d’en voir une partie plus ou moins grande selon la phase du moment., selon la position des trois corps célestes Soleil-Vénus-Terre (ou Soleil-Mercure-Terre).

En regardant l’image, vous comprendrez aussi que contrairement à notre Lune autour de la Terre, ce n’est pas la « pleine Vénus » qui sera la phase la plus brillante. Lors de pleine Vénus, cette planète est plus éloignée de la Terre donc elle est vraiment plus petite et de ce fait il y a moins de lumière qui nous est réfléchie. La quantité de lumière lors d’un croissant Vénusien est plus grande à cause de la proximité de Vénus plus près de la Terre à ce moment donc plus grosse. Cela fait une bonne différence lorsque nous observons Vénus (ou Mercure) de la Terre.

Les planètes Vénus et Mercure sont observables à l’œil nu de la Terre. Mercure est plus difficile à repérer par contre. Elle sera plus facile à trouver avec une paire de jumelle. Faite attention au Soleil qui sera proche de Mercure car regarder le Soleil avec une paire de jumelle sera fatale pour vos yeux.

Si vous avez un télescope, l’observation de Mercure et Vénus vous permettra de voir les phases en question. Elles sont assez faciles à observer avec un faible grossissement ou plus.

Il ne vous reste qu’à tenter l’expérience…  Bonne observation !


Image à la une : Richard Martin | Écrit par Richard Martin | Nous signaler une erreur d’orthographe ou autre