Les Perséides, c’est quoi?

Les Perséides (pluie d’étoiles filantes)

Une étoile filante est en réalité un « météore » de très petite envergure. Il peut avoir la taille d’un grain de sable ou même d’un pois. Quelques fois certaines étoiles filantes se désintègrent plus longtemps en laissant paraître une traînée de gaz (plasma) derrière elles. Ce sont ce qu’on appelle des « bolides ». C’est dû à une taille plus grosse que la moyenne. C’est parfois impressionnant de voir un de ces bolides. Soyez à l’affût.

L’origine des Perséides

De temps à autre la Terre croise des essaims de poussières laissés au passage par des comètes. Les comètes étant composées de poussières et de glace, libèrent des particules solides lorsque la glace fond lors de leur passage près du Soleil en poursuivant leur orbite très elliptique.

Dans le cas des Perséides, ces particules de poussière que rencontre la Terre proviennent du passage de la comète Swift-Tuttle. Son dernier passage fût en 1992 et son prochain sera en 2126.

Les particules qui entrent dans l’atmosphère terrestre sont chauffées par la frottement dans l’air à 3000 degrés Celsius et elles se désintègrent rapidement en laissant des petites traînées très éphémères. En faisant une ligne droite avec toutes ces traînés, elles semblent avoir un point (radiant) qui converge dans la constellation de Persée source de l’appellation Perséides.

Chaque Perséides voyage à une vitesse moyenne de 30 Km/s mais peut aller à 60Km/s. Il y a des années où on peut en voir « théoriquement » autour de 50 par heure. Mais naturellement, il faut regarder dans la bonne direction lorsqu’elles passent. Le passage de 30 météores à l’heure est une prédiction raisonnable. La presque pleine Lune nuira un peu cette année (2017) pour les moins brillants.

Le meilleur moyen de les observer

La meilleure façon de les observer est de s’étendre sur une chaise longue ou tout simplement sur une couverture et de regarder dans la direction nord-est avec un regard qui voit le plus large possible entre l’horizon et le zénith (haut du ciel). Nous pouvons observer les Perséides deux semaines avant et après la date du maximum. Cette date pour 2017 est la nuit du 12 au 13 août. L’observation en fin de nuit est meilleure car la constellation de Persée sera plus haute dans le ciel et vous donnera des chances supplémentaires pour voir ces fameuses étoiles filantes. Mais nous pouvons en voir toute la nuit.

Quelques dates à retenir d’ici l’hiver (pluies de météores)

Le 21 octobre c’est la date pour les Orionides, le 5 novembre pour les Taurides et le 17 novembre c’est la date des Leonides. Ces trois pluies ont un taux moyen entre 10 et 20 météores par heure, les Léonides étant souvent le plus intense.

14 décembre : La dernière pluie de météores les Géminides est particulièrement intense. Si le ciel est clair vous pouvez vous attendre à un spectacle. La pluie aura lieu entre le 4 et le 17 décembre. Elle sera le plus intense le 14 décembre et atteindra entre 100 et 120 météores par heure. Cette pluie est très bien observable dans l’hémisphère nord.


Image à la une : Source inconnue | Écrit par Richard Martin | Nous signaler une erreur d’orthographe ou autre